accueil Vie culturelle Clique clac #21

Clique clac #21

440
Partager

L’actualité de la photo en 10 liens éclectiques : du reportage au selfie, du montage numérique au sténopé, de la grande histoire aux récits personnels. Bonnes découvertes !

> Tapez Okinawa dans Google Images et vous obtenez ça. Envoyez un reporter avec le talent et le recul de Kosuke Okahara et le résultat est tout différent (mais pas moins lumineux). A découvrir à Saint-Brieuc jusqu’au 5 novembre (avec dix autres séries inédites spécialement réalisées pour le festival Photoreporter).

> Réputé pour ses photographies qui compressent le temps, Stephen Wilkes expose actuellement une dizaine de ses spectaculaires clichés à la galerie Gadcollection (Paris 4e). L’occasion de le réécouter évoquer son parcours. Où l’on apprend, notamment, que l’idée de “Day to night” est née sur les plateaux de Roméo + Juliette de Baz Luhrmann.

> “Ok, les selfies c’est ridicule, mais ça ne fait de mal à personne.” Pas si sûr si l’on en croit la récente enquête de l’ONG World Animal Protection qui, après analyse de plusieurs dizaines de milliers de selfies réalisés dans la forêt amazonienne, a conclu que 40% de ceux mettant en scène des animaux étaient marqués par des comportements inappropriés. Plus près de nous, ce fait divers survenu en Seine-Saint-Denis relève de la même détestable tendance.

> Le 20e Prix Picto de la Mode, qui récompense chaque année de jeunes photographes, a été remis à Pascale Arnaud. William Wentworth et le duo Elsa Parra & Johanna Benaïnous complètent le podium. La lauréate est en interview ici.

> De son côté, la Royal Photographic Society a récompensé l’Ecossaise Margaret Mitchell pour “In this place”, série initiée par la photographe à la mort de sa sœur en 1994 et dans laquelle elle suit sur trois décennies ses neveux et leurs enfants.

> Artiste particulièrement inventive, Kelli Anderson a combiné livre pop-up et sténopé. Et le résultat est fonctionnel ! (via Konbini)

> La semaine passée, nous évoquions le documentaire diffusé par le Prix Bayeux-Calvados sur Bakhtiyar Haddad, fixeur kurde irakien disparu en juin dernier. Suite à cet hommage, l’ONG Reporters sans Frontières a annoncé qu’elle recensera désormais distinctement ces acteurs invisibles de l’information, sans lesquels rien ne serait possible dans les zones de guerre.

> “Déshabillons-les !”, l’émission de décryptage de Public Sénat a fait sa rentrée samedi dernier. Pour l’occasion, Hélène Risser avait invité Sébastien Calvet, directeur photo du site Les Jours, à revenir sur le plan com’ du couple Macron depuis l’élection présidentielle.

> Autour d’Emmanuel Vire, secrétaire général SNJ-CGT et Jean-Claude Coutausse, photographe pour Le Monde, Acrimed organise une table ronde le 19 octobre prochain sur la précarisation du métier de photojournaliste. A 19h à la Bourse du travail de Paris (10e). Entrée libre.

> Le 9 octobre 1967 mourrait Ernesto Rafael Guevara. 50 ans plus tard, Le Point revient sur les deux photos emblématiques du parcours du “Che”.

> “Quand mon père m’a dit : « Mais qu’est-ce que tu as avec le Tibesti, pourquoi tu y retournes ? », je lui ai balbutié de mauvaises réponses. Quand j’en suis revenu, il était mort. J’aurais dû lui dire : ces gens-là sont comme toi. Ils n’ont pas des charolaises mais des chamelles, ils sont un peu rugueux, méfiants, ils ont toujours peur qu’il n’y ait pas d’eau. Tout comme toi.” Raymond Depardon se confie au Monde. Si vous ne devez lire qu’une interview cette semaine…