accueil Les infos Cure de jouvence pour le Nikon D5500

Cure de jouvence pour le Nikon D5500

3899

Titre paragraphe

Petit à petit, Nikon met sa gamme de reflex à jour, afin de les rendre compatibles avec son appli SnapBridge. Après les D500, D3400 et D3500, c’est au tour du D5500 qui, en intégrant SnapBridge, prend le nom de D5600.

Après les D500, D3400 et D3500, c’est au tour du D5500 qui, en intégrant SnapBridge, prend le nom de D5600.

Non, ce n’est pas une révolution: juste une toute petite évolution. L’actuel Nikon D5500 va se dédoubler en un D5600 afin de devenir compatible SnapBridge.

SnapBridge, c’est une application pour smartphone Apple et Android, qui permet à l’appareil photo de communiquer simplement avec un mobile. Techniquement, le système est intéressant grâce à une connexion virtuelle permanente grâce à laquelle les deux appareils semblent être toujours en liaison. En fait, il s’agit d’une « connexion automatique constante » entre l’appareil photo et le périphérique mobile, qui simplifie la mise en relation et, surtout, consomme très peu et ne réduit donc pas l’autonomie.

Malheureusement, sur le terrain, l’appli SnapBridge brille surtout par son indigence! Si elle permet de synchroniser et de partager les images et de contrôler les principales fonctions de l’appareil photo, on ne peut pas l’utiliser comme un écran déporté ou une commande à distance, ce que savent pourtant faire de nombreuses applis tierces.

Le nouveau D5600 sera donc compatible SnapBridge mais, comme cette toute petite nouveauté ne suffit pas à en faire un nouvel appareil, Nikon a aussi amélioré la plage dynamique, qui devient identique à celle du D7200. Les « innovations » s’arrêteront là et Nikon n’a pas jugé utile d’offrir la 4K au D5600…

La première apparition officielle du D5600 a lieu au Salon de la Photo de Paris, le jeudi 10 novembre. Le Nikon D5600 sera disponible à partir de fin novembre 2016
au prix conseillé TTC de 849€ pour le kit avec le nouveau zoom NIKKOR AF-P 18-55mm VR. Selon toute logique, il coûtera donc 799€ au moment de Noël, « prix de la rue » une fois le boîtier disponible partout.

L’info officielle Nikon
(Communiqué de presse)

Nikon renforce sa gamme d’appareils photo compatibles avec SnapBridge avec le lancement du nouveau reflex Nikon D5600. Cet impressionnant reflex numérique au format DX est destiné à tous ceux qui souhaitent donner libre cours à leur créativité en matière de photographie. Jouer avec les ombres lorsque le soleil est au zénith, réaliser des vidéos sous des angles inhabituels… le nouveau Nikon D5600 sublime les idées les plus originales.

JE SUIS LA QUALITE

Avec ses 24,2 millions de pixels, le capteur d’image au format DX du Nikon D5600 saisit les textures avec une clarté exceptionnelle, pour un rendu d’une grande finesse de détail. Sa plage de sensibilités de 100 à 25 600 ISO lui permet de gérer facilement les scènes à faible luminosité et les conditions d’éclairage difficiles.

JE SUIS LE PARTAGE

Grâce à l’application SnapBridge de Nikon, les utilisateurs peuvent envoyer automatiquement leurs photos sur leur périphérique mobile lors de la prise de vue, puis partager leurs clichés instantanément. Il est même possible d’utiliser le smartphone connecté au Nikon D5600 pour prendre des photos à distance grâce à la fonction Wi-Fi® intégrée de l’appareil photo.

Lors de la prise de vue au viseur, la fonction Fn tactile offre une alternative intuitive à l’utilisation de la molette de commande ou du sélecteur multidirectionnel : désormais les photographes peuvent utiliser la commande automatique de la sensibilité, mais aussi sélectionner le point AF ou ajuster d’autres réglages importants sur le grand écran tactile orientable.

Une barre de défilement entre les vues, héritée des appareils photo professionnels Nikon D5 et Nikon D500, permet de faire défiler rapidement les images en mode visualisation. Pour les amateurs de vidéo, la nouvelle fonction « vidéo accélérée » (héritée des reflex numériques haut de gamme de Nikon) simplifie la transformation de scènes lentes en séquences spectaculaires à haute vitesse.

Nicolas Gillet, Chef de Groupe chez Nikon France :

« Le nouveau Nikon D5600 est idéal pour les amateurs désireux d’élargir leurs compétences photographiques, et de partager leurs créations. L’écran tactile orientable et le viseur optique vous offrent l’entière liberté d’immortaliser le monde tel que vous le voyez. La puissante technologie de traitement de l’image de Nikon fait de chaque photo une image à partager. C’est maintenant possible et d’une grande facilité avec SnapBridge. »

De sérieuses difficultés pour Nikon
Dans le même temps, on apprend une bien mauvaise nouvelle: face à la sitiuation catastrophique du marché photo, Nikon se lance dans un plan drastique d’économies et, sans se désengager de la photo, va se recentrer sur le médical et la métrologie. La firme vient d’annoncer qu’elle se lance dans un plan de restructuration sur deux ans, au terme duquel elle supprimera 1550 emplois, donnt 1000 dans le secteur photo.

Principale cause annoncée, l’effondrement des ventes de compacts, dont l’avenir semble plus que compromis par la concurrence des smartphones. Notre analyse est plus nuancée. Nikon a terriblement souffert du lancement raté du D600, l’aspirateur à poussière, mais a aussi peiné à se relever des catastrophes climatiques qui se sont abattues sur ses usines, au Japon et en Thailande, et qui frappent maintenant, celles de Sony et qui retardent encore l’arrivée de nouveaux modèles, tels les DL.

Mais dans le même temps, Nikon a fait de grosses bourdes. Comme la plupart des leaders historiques du secteur photo, Nikon s’est obstiné, ces 15 dernières années, à ne pas entendre les attentes des consommateurs. On se souvient encore du lancement des Nikon « One » (ça s’écrit 1, mais ne dites surtout pas « Un »), accompagné d’une campagne de publicité colossale mais à côté de la plaque, le produit n’étant pas à la hauteur des attentes du marché. Le Nikon 1 a coûté si cher que Nikon ne s’en est pas remis. Le grand public n’a pas été séduit par ces appareils trop gros, trop conventionnels, mais aussi tellement peu conviviaux.

Les experts, quant à eux, attendent toujours des compacts dignes de ce nom. Aujourd’hui, l’autisme dont fait preuve Nikon face aux nouveaux usages de l’image se manifeste à travers son appli SnapBridge, présentée comme révolutionnaire alors qu’elle n’arrive pas à la cheville des applis tierces, bien que reposant sur une technologie innovante, mais mal exploitée vra des fonctions bâclées.

Bref, panne d’innovation, manque d’imagination « suivisme tardif »… et maintenant repli sur soi. L’avenir est inquiétant.

Fiche technique

Key features:
Move the imagination: Nikon DSLR image quality. Image quality is everything.
The large 24.2 megapixel DX-format sensor, wide ISO range, and your NIKKOR lens
combine to deliver stunning images and incredible detail—even in low light.
Too good not to share: always connected with SnapBridge. Connect and
inspire as you share your DSLR-quality images in seconds. SnapBridge utilises
Bluetooth® low energy technology* to let the D5600 maintain a constant, low-power
link with your smartphone or tablet.
Catch what you see, the way you see it: vari-angle touchscreen. Simply flip,
tilt, or rotate the large 8.1 cm (3.2 in) vari-angle touchscreen to get a clear view.
Tap to focus and shoot.
Miss nothing: speed and precision to capture every idea. When you notice
everything, you want a camera that misses nothing. The razor-sharp 39-point
autofocus system will lock onto your subject and keep it in focus even in the midst
of the action.
Movies you’ll be proud to share: D-Movie and Time-Lapse Movie. Record
smooth, finely detailed Full HD video clips at frame rates of up to 50p/60p.
Transform slow-moving scenes into dramatic high-speed sequences with Time-Lapse
Movie. SB-500 Speedlight Share easily via SnapBridge.

Effective pixels 24.2 million
Image sensor Nikon DX-format CMOS sensor without optical low-pass filter
Viewfinder Pentamirror type, approx. 95% frame coverage, approx. 0.82× magnification
Monitor 8.1-cm/3.2-in., TFT, approx. 1037k-dot, 170° viewing angle, approx. 100% frame coverage, touch-screen, vari-angle monitor
Touch Fn Focus point selection, ISO sensitivity (auto sensitivity control [On/Off]), Active D-Lighting setting, HDR, auto bracketing, AFarea
mode, viewfinder grid display, aperture setting
Shutter speed 1/4000 to 30 s in steps of 1/3 or 1/2 EV, bulb, time
Continuous shooting Approx. 5 fps (in 12-bit RAW), approx. 4 fps (14-bit RAW)
ISO sensitivity ISO 100 to 25600
Autofocus In viewfinder photography: 39 points (nine cross-type sensors)/in live view photography: contrast-detect AF
Exposure metering 2016-pixel RGB sensor
Built-in flash Guide number: approx. 12/39 (ISO 100, m/ft, 20°C/68°F)
Scene modes/Effects 16 options, 10 special effects, 20 image-editing functions
Image processing EXPEED 4 image-processing engine, Picture Control, Active D-Lighting
Movie • MOV (Video: H.264/audio: LPCM) • 1080: 60p/50p, 1080: 30p/25p/24p, 720: 60p/50p; high quality/normal are selectable
• Time-lapse movie
Audio Built-in stereo microphone, external stereo microphone employed; microphone sensitivity can be set
HDMI HDMI output supported (HDMI output of 60p/50p movie is unavailable), HDMI connector (Type C) incorporated
Power source EN-EL14a Rechargeable Li-ion Battery, MH-24 Battery Charger
Dimensions (W x H x D)/Weight 124 × 97 × 70 mm/4.9 × 3.9 × 2.8 in., approx. 415 g/14.7 oz (Based on CIPA Guideline; approx. 465 g/1 lb 0.4 oz with
batteries and SD memory card)
Wireless functions Bluetooth, NFC, Wi-Fi (SnapBridge supported)
Storage media/format SD memory card (SDHC/SDXC [UHS-I supported]); 12-bit/14-bit RAW, JPEG, RAW+JPEG
Interface External microphone connector, Micro-USB connector, accessory terminal, HDMI connector (Type C)
Supplied accessories EN-EL14a Rechargeable Li-on Battery, MH-24 Battery Charger, AN-DC3 Strap, BF-1B Body Cap, DK-25 Rubber Eyecup