Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?  (Lu 41070 fois)

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 459
Re : Re : Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #250 le: novembre 05, 2019, 17:26:20 »
Parce que c'est la chasse quia drastiquement fait baisser la population en Pologne? 

C'est cela pépère !  ::) La plupart du temps, cet oiseau recherche ses aliments dans le sédiment, en s'adaptant aux horaires des marées, sur des zones humides souvent chassées, ce qui l'expose à ingérer des billes de plomb de chasse toxiques, qu'il confond avec des petits cailloux que le courlis avale pour assurer d'une part le broyage des aliments dans le gésier et donc faciliter la digestion et d'autre part apporter des minéraux et oligoéléments.
Amicalement, Roger

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 789
    • Patrick Aubé Photographie
Ce qui rendrait légitime de flinguer ce qui reste ?

J'en aurais presque hâte que le chasseur devienne une espèce en voie de disparition, on pourrait éliminer le reste sans aucuns remords  ;D ;D ;D

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #252 le: novembre 05, 2019, 22:20:34 »
Peut-être de ne pas s'aveugler en vain.
Lorsque l'on veut vraiment lutter pour préserver quelque chose, on commence par chercher ce qui le détruit depuis quarante ans
Ce que s'est passé en Pologne sur une période plus courte est caractéristique et devrait ouvrir les yeux des plus aveugles, ... si le motif affiché était véritable.
Technophile Père Siffleur

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
J'en aurais presque hâte que le chasseur devienne une espèce en voie de disparition, on pourrait éliminer le reste sans aucuns remords  ;D ;D ;D
ça ne changerait rien car les espèces non chassées disparaissent comme les autres.
 Il faut être aveugle pour le nier.
Technophile Père Siffleur

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 734
ça ne changerait rien car les espèces non chassées disparaissent comme les autres.
 Il faut être aveugle pour le nier.

Et donc, puisque le courlis cendré disparaît à cause de la dégradation de ses habitats, il est légitime de continuer à chasser ceux qui restent ?

(déjà dit quelques messages au dessus, je sais, mais comme tu parlais de cécité ;D)
Salut l'Artiste !

Broadpek

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 451
  • Sexe: Homme
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #255 le: novembre 05, 2019, 23:13:55 »
Comme il faut être aveugle pour nier qu'un quart des prélèvements effectués le sont sur des espèces réintroduites à des fins cynégétiques. Donc aucune justification d'une régulation.
Et c'est une affirmation d'autant plus inexacte que dans notre pays, dans les zones sans aucune pression cynégétique, les dynamiques de population ne suivent pas les mêmes tendances que sur le reste du territoire.
C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a une pression de plus en plus forte pour pouvoir chasser dans ces zones, il y reste une faune.
En 1998, 150 000 manifestants à Paris pour protester contre la création des zone Natura 2000, car retirées des plans de chasse.
Et aujourd'hui, la pression se fait de plus en plus forte:
https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2019/10/18/l-argentiere-la-bessee-faits-divers-un-chamois-braconne-en-plein-coeur-du-parc-national-des-ecrins
Il faut bien préciser que chaque PN est constitué de deux aires: l'aire d'adhésion et la zone coeur. En zone coeur, aucune chasse n'est autorisée. Le tir illégal du chamois était en zone coeur.
Un bon exemple: en 1975, à la création du PN du Mercantour, il restait quelques centaines de chamois sur la zone. Quand le projet du Parc a émergé, un des principaux porteurs du projet s'est retrouvé face à 150 chasseurs virulents qui ne voulaient absolument pas du Parc. L'article complet se trouve dans une revue, à l'occasion des 40 ans du Parc.
Aujourd'hui, le PN du Mercantour compte plus de 10 000 chamois, soit la population la plus importante de France. D'autres PN & PNR ont connu le même processus.
Toute tentative pertinente, ici et ailleurs pour bien expliquer les problématiques spécifiques se heurte à cette barrière systématique de personnes qui ignorent les sujets.
Si vous voulez vous rendre compte, n'hésitez pas: le PN du Mercantour est un bon exemple, n'hésitez pas à échanger avec les agents du Parc, on apprend des choses intéressantes.

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 459
il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #256 le: novembre 06, 2019, 09:03:52 »
ça ne changerait rien car les espèces non chassées disparaissent comme les autres.
 Il faut être aveugle pour le nier.
Non Pépère, la chasse intervient comme élément déterminant lorsque les populations sont fragilisées par une autre cause. Force est en effet, de constater que la pression de chasse ne s'est pas toujours adaptée assez rapidement aux évolutions régressives locales et a accéléré le phénomène. Si les chasseurs avaient su limiter leurs « prélèvements » après le remembrement, lors de l’invention du congélateur et en voyant les populations s’affaiblir, la situation du petit gibier serait moins alarmante.

Concernant les oiseaux d'eau, de passage et de montagne, les pollutions, la réduction des espaces humides, l’intensification des pratiques agricoles, la raréfaction de la nourriture, le développement des activités humaines, le changement climatique et, bien sûr, la pression de la chasse, constituent autant de facteurs provoquant la diminution des effectifs de ces espèces.
29 d’entre elles sont d’ailleurs classées vulnérables, en état défavorable ou en danger sur les études menées par des ornithologues du Muséum National d’Histoire Naturelle, du C.N.R.S et de l’O.N.C.F.S.) ou sur la liste rouge des espèces menacées en France (Muséum National d’Histoire Naturelle et Comité français de l’UICN). Ainsi, plus de la moitié de ces espèces oiseaux chassées devraient, en toute logique, ne plus être chassées puisqu’elles sont en régression.
Les oiseaux d’eau sont chassés le jour mais aussi la nuit, ce qui empêche le repos et le nourrissage pourtant indispensables notamment lors des migrations et de l’hivernage. En ce qui concerne les oiseaux de passage, la directive européenne interdit la chasse de ces espèces lors de la migration
prénuptiale (vers les lieux de reproduction au Nord). La France ne respecte pas cette directive (de nombreux arrêtés illégaux sont annulés chaque année) ; les  chasseurs chassent les canards, oies et grives en février lors de la migration de retour. On a vu certaines fédérations de chasseurs du nord de la France encourager leurs adhérents à chasser après la fermeture (Bravo les instances dirigeantes des premiers écologistes de France Wouaaarrffff). Les travaux de protection de ces espèces entrepris dans d’autres pays européens sont réduits à néant par les chasseurs français.

Les espèces montagnardes (gélinotte des bois, lagopède alpin, perdrix bartavelle, tétras lyre, grand tétras) sont gravement menacées. Une fois de plus, en les chassant, les chasseurs compromettent les actions de préservation réalisées par les associations de protection de la nature qui tentent de protéger les derniers individus.

En 2008 le CPNT (parti politique des chasseurs), écrivait un article intitulé « Le grand tétras : une belle victoire pour la chasse ! » où les chasseurs se félicitent d’avoir fait rejeter une proposition des écologistes consistant à mettre en place un moratoire pour cette espèce en voie d’extinction en France. C’est la logique des chasseurs bien retranscrite par les maintes interventions notre ami Kochka « tant qu’il en reste, on en tue, et si l’espèce est condamnée à disparaître, autant en profiter ».

Pour résumer Lorsque la chasse n’est pas la cause principale de la disparition d’une espèce, elle est un facteur aggravant qui en accélère l’extinction.

Allez Pépère je te met au défi de nous avancer des arguments du bien fondé de la chasse sur le maintien de la biodiversité au sens strict du terme, pas celle d'une pseudo biodiversité cynégétique dont l'objet est d'organiser les espaces d'une façon artificielle en faveur de leur activité et qui réduit la faune à 2 catégories : le gibier et les prédateurs.  ::)
Amicalement, Roger

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Et donc, puisque le courlis cendré disparaît à cause de la dégradation de ses habitats, il est légitime de continuer à chasser ceux qui restent ?

(déjà dit quelques messages au dessus, je sais, mais comme tu parlais de cécité ;D)

Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs, et que la protection des animaux n'est que le prétexte commode de ceux qui sont opposés, par principe, à la chasse.
Technophile Père Siffleur

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 459
il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #258 le: novembre 06, 2019, 17:51:29 »

Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs, et que la protection des animaux n'est que le prétexte commode de ceux qui sont opposés, par principe, à la chasse.

Le niveau de tes interventions à défaut d'arguments sérieux trahit ta méconnaissance de la biodiversité, on aimerait du concret des actions d'envergures cynégétiques pour la biodiversité tu dois bien avoir çà en magasin non ?  ;D ;D
Amicalement, Roger

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 789
    • Patrick Aubé Photographie
ça ne changerait rien car les espèces non chassées disparaissent comme les autres.
 Il faut être aveugle pour le nier.

En fait, je crois qu'il ne faut pas attendre, l'élimination de certains éléments doit commencer dès maintenant pour préserver ceux qui ont encore une conscience et une bonne connaissance du milieu dans lequel ils opèrent.

Par élimination, j'entends par là, des interdiction de chasser à vie, et non pas une élimination physique (je ne suis pas un monstre  :) ) ça, ils s'en occupent tout seul  ;D ;D  Et pour ce faire, c'est assez simple, au moindre pet de travers constaté, pfuiiit, permis et armes supprimés. Très forte amende si pris à braconner suite à suppression du permis. Pas la peine de mettre en prison, y a plus de place, et ils seraient foutus de se radicaliser  :D :D

Sans doute radical, mais certainement efficace. Après 2 ou 3 ans à ce régime là, les chasseurs restants, feraient vraiment, j'en suis persuadé un très bon travail pour le bien de la nature.

Comme tu peux le voir, je ne demande pas la suppression pure et simple de la chasse, mais une pratique raisonnée et en accord avec la protection des espèces afin de ne pas continuer à aggraver les problèmes existants. C'est simple, de bon aloi et facile à appliquer. Le problème c'est que tes amis et toi ne veulent pas comprendre, et c'est pour cela qu'il est nécessaire de mettre en place une politique de répression drastique, au moins dans un premier temps.

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #260 le: novembre 06, 2019, 20:43:50 »
Pour la pratique raisonnée, nous ne pouvons qu'être d'accord.
Mais cela ne changera au pb de fond, car l'origine de la disparition des espèces, chassée ou non, comme celle des insectes, et des plantes dites nuisibles, est ailleurs.
Technophile Père Siffleur

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 586
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #261 le: novembre 07, 2019, 09:35:18 »
"Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs"
"e la disparition des espèces, chassée ou non, comme celle des insectes, et des plantes dites nuisibles, est ailleurs."
on sait : ailleurs, loin,loin,loin des intérêts de vos amis.
vous ne le reconnaitrez jamais (tout comme la majorité des chasseurs), mais votre ancien loisir est bien une pression (parmi d'autres) néfaste sur la nature.
vous ne reconnaitrez jamais (tout comme la majorité des chasseurs) que faire du lobbying pour contourner les directives européennes et malgré tout chasser le courlis protégé dans  tous les  autres pays européen, c'est juste dégueulasse.
les vrais responsables sont les "politiques" qui ne voient que des votes faciles à se mettre en poche. 

les hommes, les anges, les v..

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Re : Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #262 le: novembre 07, 2019, 11:19:41 »
"Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs"
"e la disparition des espèces, chassée ou non, comme celle des insectes, et des plantes dites nuisibles, est ailleurs."
on sait : ailleurs, loin,loin,loin des intérêts de vos amis.
vous ne le reconnaitrez jamais (tout comme la majorité des chasseurs), mais votre ancien loisir est bien une pression (parmi d'autres) néfaste sur la nature.
vous ne reconnaitrez jamais (tout comme la majorité des chasseurs) que faire du lobbying pour contourner les directives européennes et malgré tout chasser le courlis protégé dans  tous les  autres pays européen, c'est juste dégueulasse.
les vrais responsables sont les "politiques" qui ne voient que des votes faciles à se mettre en poche.
Non, ailleurs, c'est la réalité loin de ta phobie.
Raconte nous combien d'insectes sont chassés et avec quel calibre.
Par contre voila ce qui nous attend :
https://actu.orange.fr/societe/environnement/roumanie-au-pays-des-ours-la-colere-des-hommes-gronde-CNT000001l9nK6/photos/un-jeune-ours-sort-de-la-foret-a-un-observatoire-d-ours-pres-du-complexe-touristique-de-tusnad-dans-le-centre-de-la-roumanie-le-19-octobre-2019-d3db1324e918ce6e3c43b8ea975cf351.html
Technophile Père Siffleur

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 734
Et donc, puisque le courlis cendré disparaît à cause de la dégradation de ses habitats, il est légitime de continuer à chasser ceux qui restent ?

(déjà dit quelques messages au dessus, je sais, mais comme tu parlais de cécité ;D)


Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs, et que la protection des animaux n'est que le prétexte commode de ceux qui sont opposés, par principe, à la chasse.

Ta réponse est d'un tel degré de mauvaise foi que c'en est presque insultant.
Autrement dit : tu me prends pour un con et c'est impossible de discuter dans ces conditions.
Hélas c'est tout à fait représentatif de la qualité du discours des instances de la chasse : cette mauvaise foi technique et scientifique va également rompre le dialogue et la collaboration sur le terrain à plus grande échelle.
C'est dommage, mais c'est comme ça.
Rendez vous aux urnes.
Salut l'Artiste !

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 734
Et donc, puisque le courlis cendré disparaît à cause de la dégradation de ses habitats, il est légitime de continuer à chasser ceux qui restent ?

(déjà dit quelques messages au dessus, je sais, mais comme tu parlais de cécité ;D)


Cela montre exactement que la cause de la raréfaction des espèces est bien ailleurs, et que la protection des animaux n'est que le prétexte commode de ceux qui sont opposés, par principe, à la chasse.

Ta réponse est d'un tel degré de mauvaise foi que c'en est presque insultant.
Autrement dit : tu me prends pour un con et c'est impossible de discuter dans ces conditions. Il n'y aura plus donc de recherche de compromis de ma part.
Hélas c'est tout à fait représentatif de la qualité du discours des instances de la chasse : cette mauvaise foi technique et scientifique va également rompre le dialogue, la collaboration et la recherche de compromis sur le terrain à plus grande échelle.
C'est dommage, mais c'est comme ça.

Salut l'Artiste !

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Ta réponse est d'un tel degré de mauvaise foi que c'en est presque insultant.
Autrement dit : tu me prends pour un con et c'est impossible de discuter dans ces conditions. Il n'y aura plus donc de recherche de compromis de ma part.
Hélas c'est tout à fait représentatif de la qualité du discours des instances de la chasse : cette mauvaise foi technique et scientifique va également rompre le dialogue, la collaboration et la recherche de compromis sur le terrain à plus grande échelle.
C'est dommage, mais c'est comme ça.
Désolé mais regarde les dégâts sur toutes les espèces chassée ou non, et explique nous pourquoi les non chassée , tout comme les insectes disparaissent aussi vite, alors que le gros gibier progresse (parfois trop).
C'est ça la réalité, et tu es assez près pour le voir et le savoir. Qui pourait dire le contraire sans mentir?
L'intérêt de la chasse n'est pas de détruire tout mais au contraire, que le petit gibier revienne, et pour cela il est indispensable qu'il cesse d'être empoisonné et qu'il puisse trouver à manger et à s'abriter.
Si pour aider, il faut momentanément réduire encore les quotas de chasse, pourquoi pas?
Mais il faudrait d'abord s'attaquer aux causes réelles de la disparition de toutes les espèces, et ne pas y voir une étape pour finir par interdire toute chasser, but ultime de la majorité des intervenants ici.
Technophile Père Siffleur

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 459
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue n
« Réponse #266 le: novembre 07, 2019, 19:52:47 »
Désolé mais regarde les dégâts sur toutes les espèces chassée ou non, et explique nous pourquoi les non chassée , tout comme les insectes disparaissent aussi vite, alors que le gros gibier progresse (parfois trop).
C'est ça la réalité, et tu es assez près pour le voir et le savoir. Qui pourait dire le contraire sans mentir?
L'intérêt de la chasse n'est pas de détruire tout mais au contraire, que le petit gibier revienne, et pour cela il est indispensable qu'il cesse d'être empoisonné et qu'il puisse trouver à manger et à s'abriter.
Si pour aider, il faut momentanément réduire encore les quotas de chasse, pourquoi pas?
Mais il faudrait d'abord s'attaquer aux causes réelles de la disparition de toutes les espèces, et ne pas y voir une étape pour finir par interdire toute chasser, but ultime de la majorité des intervenants ici.
On t'a déjà expliqué maintes fois pourquoi le gros gibier augmente artificiellement, il faut te faire un dessin ou tu es frappé d'Alzheimer  ??? ce n'est pas çà la biodiversité il ne suffit pas que les chasseurs limitent leurs prélèvements voir les arrêtent (vœux pieux), il convient surtout qu'ils se relèvent les manches en soutenant tous les projets écologiques menés par toutes les bonnes volontés de ce pays et çà commence déjà par respecter à minima les directives européennes.
sinon des actions d'envergures des chasseurs pour l'environnement tu sèches ?? 
Amicalement, Roger

Broadpek

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 451
  • Sexe: Homme
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #267 le: novembre 07, 2019, 20:02:57 »
Pourquoi le gros gibier progresse? C'est bizarre, il me semble qu'on a du l'expliquer 150 fois ici au moins et tu poses encore la question:
-hivers moins rudes
-plus de super prédateurs
-zones pavillonnaires périurbaines refuges pour la faune, voir urbaines (un sanglier a été abattu en plein centre d'Annecy il y a deux semaines)
-gestion désastreuse et pratique cynégétique inappropriée
-nourrissage récurrent très favorable surtout avec le réchauffement climatique
-chasse dangereuse de plus en plus délaissée par les pratiquants de plus en plus urbains et peu enclins à cette pratique rugueuse
-culture du mais intensive
-politique de repeuplement inappropriée
Liste non exhaustive bien entendue.
Et cela va de soit pour le cerf par exemple qu'on observe de plus en plus en montagne, le sanglier, le chevreuil, le mouflon...
A côté de cela, 600 000 renards sont tués chaque année, ce qui est une aberration, c'est un formidable petit prédateur très futé, capable de prédater les petits faons, tout comme le lynx qui prédate le chevreuil.
Mais il est bon de rappeler que le chamois avait par exemple disparu du Massif central en raison de la chasse. Oui c'est une réalité, ce n'est pas parce qu'une espèce n'a pas disparu d'un pays qu'il faut ignorer des dynamiques de population par zone géographique. Et il a bien failli disparaitre du pays tout entier.
Pourquoi les insectes disparaissent t-ils? Mince, mais c'est pourtant simple, les zones humides, en plus avec des sécheresses à répétition, en voilà déjà une cause.
Le petit gibier? Parlons en: réintroduction massive, prélèvement de 50% sur la même saison, genre le faisan, je le prends en photo depuis ma voiture, dans le fossé. Il a même pas eu le temps de devenir sauvage qu'il est déjà dans l'assiette avec les marrons.
Un prélèvement sur 4: faune réintroduite!
29 espèces classées fragiles à retirer des plans de chasse (cf le post de Nemrod): réponse intraitable : NON.
Pourtant aujourd'hui, nous avons assez de recul. Lorsque une espèce n'est plus chassée et que les mesures de protection sont mises en place, la dynamique de population redevient positive ou se maintient (cf le Grand tétras).
Mais ça, impossible de le faire admettre.
Impossible.
Alors faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des jambons, hein... C'est bien beau de faire l'anguille à longueur d'années mais même Vincent, pourtant encore crédule a compris ton petit manège: tu n'es pas là pour parler avec des naturalistes, tu es juste là pour maintenir une pression coute que coute, peu importe les arguments.
Ca fait un bail que j'attends que Vincent te botte le train...

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 789
    • Patrick Aubé Photographie
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #268 le: novembre 07, 2019, 21:27:06 »
Ca a le mérite d'être clair, mis je pense que notre contradicteur va encore nous faire une pirouette dont il a le secret  ;D ;D ;D

heneauol

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 586
  • Sexe: Homme
  • les hommes, les anges, les vautours...
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #269 le: novembre 08, 2019, 09:29:27 »
c'est cyclique: le "syndrome k", les "zabeilles" "l'amnésie" et le "chaperon rouge" ,"les pôôôvres éleveurs" sont sorti il n'y a pas longtemps. je vois bien le retour de "l'intolérance" de la "révolution" ou du "gène spécial".
Kochka a le mérite de faire comprendre aux plus optimistes (naïfs/aveugles?), qu'il n'y a rien a attendre de positif du milieu de la chasse. il y a quelques  exceptions ouvertes a une réforme profonde, mais ils sont rarissimes. majoritairement les chasseurs qui s'expriment ou leurs représentants pensent comme kochka.
P. Rigaux avant sa conclusion écrit:

"montrons sans aucune complaisance ce que font réellement les chasseurs et leurs alliés politiques, pour que les lois changent. ne soyons pas complices, comme le sont hélas, et un peu malgré eux, certains organismes écologiques vaincus par le rapport de force, au point de servir la soupe aux communicants cynégétiques dans l'unique but de survivre, de ramasser quelques miettes des subventions et de mener quelques actions positives, sous le joug d'un pouvoir noyauté par le lobby-chasse"
les hommes, les anges, les v..

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 734
Re : Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #270 le: novembre 08, 2019, 10:42:01 »

Ca fait un bail que j'attends que Vincent te botte le train...

J'ai dis ce que j'avais à dire à savoir que dans de telles conditions de mauvais foi, je n'accepte plus de discuter ;)
Ce n'est pas "botter le train", c'est pire...
Salut l'Artiste !

kochka

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 49 531
  • Sexe: Homme
Re : Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #271 le: novembre 08, 2019, 11:27:28 »
Pourquoi le gros gibier progresse? C'est bizarre, il me semble qu'on a du l'expliquer 150 fois ici au moins et tu poses encore la question:
-hivers moins rudes
-plus de super prédateurs
-zones pavillonnaires périurbaines refuges pour la faune, voir urbaines (un sanglier a été abattu en plein centre d'Annecy il y a deux semaines)
-gestion désastreuse et pratique cynégétique inappropriée
-nourrissage récurrent très favorable surtout avec le réchauffement climatique
-chasse dangereuse de plus en plus délaissée par les pratiquants de plus en plus urbains et peu enclins à cette pratique rugueuse
-culture du mais intensive
-politique de repeuplement inappropriée
Liste non exhaustive bien entendue.
Et cela va de soit pour le cerf par exemple qu'on observe de plus en plus en montagne, le sanglier, le chevreuil, le mouflon...
A côté de cela, 600 000 renards sont tués chaque année, ce qui est une aberration, c'est un formidable petit prédateur très futé, capable de prédater les petits faons, tout comme le lynx qui prédate le chevreuil.
Mais il est bon de rappeler que le chamois avait par exemple disparu du Massif central en raison de la chasse. Oui c'est une réalité, ce n'est pas parce qu'une espèce n'a pas disparu d'un pays qu'il faut ignorer des dynamiques de population par zone géographique. Et il a bien failli disparaitre du pays tout entier.
Pourquoi les insectes disparaissent t-ils? Mince, mais c'est pourtant simple, les zones humides, en plus avec des sécheresses à répétition, en voilà déjà une cause.
Le petit gibier? Parlons en: réintroduction massive, prélèvement de 50% sur la même saison, genre le faisan, je le prends en photo depuis ma voiture, dans le fossé. Il a même pas eu le temps de devenir sauvage qu'il est déjà dans l'assiette avec les marrons.
Un prélèvement sur 4: faune réintroduite!
29 espèces classées fragiles à retirer des plans de chasse (cf le post de Nemrod): réponse intraitable : NON.
Pourtant aujourd'hui, nous avons assez de recul. Lorsque une espèce n'est plus chassée et que les mesures de protection sont mises en place, la dynamique de population redevient positive ou se maintient (cf le Grand tétras).
Mais ça, impossible de le faire admettre.
Impossible.
Alors faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des jambons, hein... C'est bien beau de faire l'anguille à longueur d'années mais même Vincent, pourtant encore crédule a compris ton petit manège: tu n'es pas là pour parler avec des naturalistes, tu es juste là pour maintenir une pression coute que coute, peu importe les arguments.
Ca fait un bail que j'attends que Vincent te botte le train...

Je vois que les argument gênent vraiment.
S'exciter ne sert à rien. Plus tu t'excites et moins tu es crédible, car les espèces non chassées diminuent toujours. Cela fait plus que quarante ans que leur population se réduit. Pourquoi?
Et les insectes? 
Ils disparaissent tous seuls? Pourquoi?
La sécheresse a bon dos.
N'aurais-tu jamais vu tout ce qui est pulvérise chaque année?
N'as tu jamais entendu parler des désherbants sélectifs? Tu sais ces produits merveilleux qui font les cultures bien nettes, bien propres avec rien que de la terre au pied des plantes sélectionnées, et naturellement plus rien sur les fossés et les talus à côté, à part ................ des ronces qui résistent à tout.
Lorsque non chassés seront revenus tous seuls, ton discours sera peut-être crédible. En attendant on fait quoi pour eux?
Qu'il faille faire un effort pour les espèces menacées c'est évident, mais elle ne reviendront pas pour ça, comme pour les autres car la cause principale de leur diminution est ailleurs.
Pour mémoire, nous avions arrêté de chasser chez nous pendant 30, ans, et rien n'est revenu, au contraire.
Mais ça, c'est la vraie vie, et tu t'en fiches.
Comment espères-tu convaincre ceux qui en face sont aussi butés que toi, avec un tel discours?

.
Technophile Père Siffleur

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 734
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #272 le: novembre 08, 2019, 11:43:13 »
Je craque...

- En math :
10000 courlis cendré - 4000 disparus pour cause d'atteinte à leur environnement = 6000 courlis cendrés
10000 courlis cendré - 4000 disparus pour cause d'atteinte à leur environnement - 2000 tués à la chasse= 4000 courlis cendrés

- En morale :

Comment fait-on pour revendiquer de pouvoir tirer sur un animal en danger d'extinction ?

- En politique :
Les instances de la chasse se battent contre qui :
Les écolos qui dénoncent les mauvais pratiques agricoles ?
ou
Ceux qui mettent en place, encouragent ou réalisent ces mauvaises pratiques 

- En français :

Tu te fous du monde !
Salut l'Artiste !

chymai

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 098
Re : il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue noire?
« Réponse #273 le: novembre 08, 2019, 12:13:27 »
Pas la peine de débattre avec Mr Kochka, il est plus que borné et pro chasse, il combat l'entêtement des anti chasse mais il fait de même...sur france inter cette semaine la parole a été donné aux chasseurs, vite fait" tuer c'est rentrer en connexion avec la nature; j'adore les oiseaux , et c'est par amour que je les tue;...." ce ne sont que quelques exemples qu'il me reste, pitoyable!

Nemrod63

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 459
il y a de trop de courlis cendré et de barges à queue n
« Réponse #274 le: novembre 08, 2019, 12:58:38 »
L'intérêt de la chasse n'est pas de détruire tout mais au contraire, que le petit gibier revienne, et pour cela il est indispensable qu'il cesse d'être empoisonné et qu'il puisse trouver à manger et à s'abriter.

Pépère, juste une idée  comme çà en passant juste pour faire avancer le Schmilblic ! " Interdisons la chasse au renard : ce prédateur de rongeurs favorise l’agriculture sans pesticides"
Amicalement, Roger