Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com


Auteur Sujet: Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants  (Lu 13149 fois)

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
Je fais de la moto tous les jours en ce moment (je bosse hein) j'ai l'impression de voir plus d'oiseaux sur les bords des routes, j'ai plus d'insectes également sur la visiére,étonnant non?Un espoir?

Gare aux faux espoirs et à l'auto-suggestion.
Je croppe donc je suis.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 132
Je fais de la moto tous les jours en ce moment (je bosse hein) j'ai l'impression de voir plus d'oiseaux sur les bords des routes, j'ai plus d'insectes également sur la visiére,étonnant non?Un espoir?
désagrément bilatéral pour l'insecte qui vient s'écraser en s'étalant sur la visière dans le champ de vision  aux vitesses de la nouvelle réglementation et pour le pilote qui ne doit pas étaler la "sauce" d'un revers d'un doigt du gant , avec l'obligation de s'arréter urgeamment pour nettoyer ....

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 269
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
Gare aux faux espoirs et à l'auto-suggestion.
'On ne m'a pas demandé — mais on aurait dû me demander'
Ainsi parlait Zarathoustra
passion de la technique

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
'On ne m'a pas demandé — mais on aurait dû me demander'
Ainsi parlait Zarathoustra

?
Je croppe donc je suis.

nik17

  • Très actif
  • *
  • Messages: 251
Vivant et travaillant en milieu rural j'ai remarqué depuis 4/5 ans une baisse significative du nombre d'oiseaux dans mon secteur (et aussi des insectes! Ou sont mes parebrises maculés d'insectes l'été!). Bien sûr j'entends mieux les oiseaux chantés par ces temps de confinement mais c'est trompeur...
Je suis guère optimiste pour l'avenir de la biodiversité malgré une certaine prise de conscience. Il n'y pas d'inversion du phénomène de dégradation du biotope malgré les beaux discours: voitures de + en + grosses et lourdes, chats qui pullulent (j'aime les chats), insecticides employés intensivement, arrachages des haies, disparition des fils électriques, des arbres (trop de feuilles à ramasser!!, etc...
La vie moderne c'est une nature à notre image qui doit être propre et entretenue selon le goût humain...
Bon demain, je vais quand même essayer de photographier un couple de huppe qui niche pas loin de chez moi!

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 935
    • pages personnelles
Pardonnez-moi de nuancer vos propos et de vous présenter une autre vision de la campagne. Là où je vais souvent à la campagne dans une région d'élevage (Cantal) les animaux sauvages prolifèrent, renards, chevreuils, sangliers, fouines, belettes, blaireaux, mouflons, faucons crécerelles, buses, milans, chouettes, hiboux, etc. On y a même vu des loups à plusieurs reprises. Les passereaux, verdiers, rouge-gorges, mésanges, tourterelles, palombes..... sont plus abondants qu'il y a dix ans. Les corneilles et les corbeaux sont omniprésents et même trop présents, c'est une plaie car on ne peut plus les éliminer. Des voisins ont installé des ruches et apparemment les abeilles sont là.
Côté véhicules, ce sont plutôt les tracteurs qui ont grossi, mes voisins ont des engins énormes de 150 cv et plus à quatre roues motrices, là où il y a quelques années des 50 cv suffisaient. Il n'y a pas que les voitures qui ont grossi. Ces tracteurs récents cohabitent avec des anciens qui ne passent jamais au contrôle technique.

nik17

  • Très actif
  • *
  • Messages: 251
Je suis heureux pour vous mais vous vivez peut être dans un milieu préservé de la culture intensive et de la pression humaine...ce qui devient rare. J'ai vu ma campagne évoluée vers une dégradation rapide de la faune et de la flore. Les études de nombreuses associations de protection de la nature confirment mon ressenti: diminution rapide et importante de la population des différentes espèces d'animaux notamment des oiseaux et d'insectes...

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 935
    • pages personnelles
Je pense qu'il y a effectivement des différences entre les régions, mais il y a un autre facteur ce sont les déséquilibres dans la répartition des populations animales. Comme je l'ai dit, il y a beaucoup plus de rapaces, de corbeaux, etc. Mais aussi des chats en liberté qui chassent les passereaux, des fouines qui prolifèrent et qui mangent les oeufs dans les nids. Les espèces craintives comme les hirondelles ou les martinets fuient plus à cause des prédateurs et des modifications de l'habitat que des réacteurs d'avion. Chez moi elles ont disparu corrélativement à la surabondance de rapaces. Ces équilibres entre populations sont bien délicats à gérer.

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
"Chez moi elles ont disparu corrélativement à la surabondance de rapaces". Sur ce point précis, je n'y crois pas une seule seconde.  :P Ou alors il faut me communiquer des données précises sur ce phénomène. Comme je le dirais toujours, gare aux ressentis personnels (intuition) qui recouvrent en général peu les faits réels, d'où l'importance des données scientifiques sur l'évolution de la biodiversité.

On n'a jamais vu de "surabondance" de rapaces faire disparaitre leurs proies ! Il faut chercher les raisons du reflux des Martinets et Hirondelles ailleurs : diminution des sites de nidification (cavités de moins en moins disponibles pour les Martinets, destruction des nids d'Hirondelles), diminution des populations d'insectes par ex.

Les proliférations de prédateurs qui éradiquent leurs proies est un phénomène qui n'existe pas, c'est un discours du monde cynégétique qui vise à justifier les tueries de prédateurs, et beaucoup de chasseurs voudraient pouvoir de nouveau tuer légalement les rapaces, certains ne s'en privent pas d'ailleurs (braconnage, comme on l'a vu récemment avec deux Aigles de Bonelli).
Je croppe donc je suis.

nik17

  • Très actif
  • *
  • Messages: 251
C'est qui le plus grand prédateur? ;) Il ne faut pas l'oublier...

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 935
    • pages personnelles
On n'a jamais vu de "surabondance" de rapaces faire disparaitre leurs proies !
Il faut bien qu'ils se nourrissent. Comme si trente buses mangeaient autant qu'une ! Au point de faire disparaître les mulots que les rats taupiers sans prédateurs remplacent et les reptiles !

Broadpek

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 430
  • Sexe: Homme
Ce n'est pas pour autant que les rapaces soient le problème, c'est ce que PhotoFauneFlore83 formule très bien.
D'autant que hormis les grands rapaces nécrophages grégaires, les buses, faucons et milans sont territoriaux. Chaque couple s'installe sur un territoire et le défend. Les intrus sont chassés, y compris les jeunes dès l'autonomie acquise.
Défendre son territoire, c'est aussi défendre son garde manger. Les faucons n'hésitent jamais à en découdre, y compris avec des aigles royaux.
Pour les passereaux, la raison principale reste principalement la perte d'habitat, le recul constant des populations d'insectes et notre déni à l'égard de ces phénomènes.
Et si tu constates que les rapaces sont davantage présents, c'est qu'il y a abondance de nourriture, pas raréfaction.
Et dans la liste que tu énonces, tu considères certaines espèces comme nuisibles, comme les corvidés par exemple. Pourtant, ce sont des oiseaux très intelligents, qui ont d'énormes qualités, ce sont par exemple les plus farouches opposants aux rapaces. De ce fait, ils compliquent et limitent la présence des buses et autres rapaces, leur puissant bec étant un avantage considérable dans les joutes aériennes, souvent à plusieurs.
La question du nombre est un critère personnel. Un territoire qui vit bien compte une grande variété d'espèces et c'est tant mieux. Mais c'est de moins en moins le cas et c'est ce que tout le monde constate sur la base de données chiffrées.

Michel

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 935
    • pages personnelles
Effectivement face à mon humble ressenti, des données chiffrées ma seraient utiles.

optix

  • Très actif
  • *
  • Messages: 269
  • Sexe: Homme
  • La photographie est la plus belle invention
Après 3 années d'absence dans mon village proche de la côte ouest, les martinets sont de retour depuis aujourd'hui.
passion de la technique

Jean-Pierre_22

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 036
  • Sexe: Homme
    • Caffé Cataldi
En 2019 peu d'hirondelles ici .
Et cette année elles sont plus nombreuses en cette fin mai 2020 .

Comme partout moins d'insectes : les bourdons des champs sont les seuls à être bien présents

supnat50339

  • Super actif
  • *
  • Messages: 817
Depuis le déconfinement je drague le campagne en tous sens et ce plusieurs heures par jour. Je me fais chaque fois la même réflexion : il n'y a plus rien...  :( :( :( :( :(
Mon palmarès photos: quelques mésanges, des merles en sur-abondance, une pie grièche écorcheur, deux fauvettes à tête noire, un seul Martin, un Tarier pâtre, une Bergeronnette des ruisseaux, quelques Rougequeue et pas de Rougegorge...   Il y a plus d’oiseaux dans mon parc qu'en rase campagne. ???
Une bonne nouvelle: les Guêpiers d'Europe sont nombreux... mais beaucoup d'autres manquent.
Pas gai tout ça !

nik17

  • Très actif
  • *
  • Messages: 251
Même constat! déprimant...

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
Depuis le déconfinement je drague le campagne en tous sens et ce plusieurs heures par jour. Je me fais chaque fois la même réflexion : il n'y a plus rien...  :( :( :( :( :(
Mon palmarès photos: quelques mésanges, des merles en sur-abondance, une pie grièche écorcheur, deux fauvettes à tête noire, un seul Martin, un Tarier pâtre, une Bergeronnette des ruisseaux, quelques Rougequeue et pas de Rougegorge...   Il y a plus d’oiseaux dans mon parc qu'en rase campagne. ???
Une bonne nouvelle: les Guêpiers d'Europe sont nombreux... mais beaucoup d'autres manquent.
Pas gai tout ça !

La faune est en grande difficulté, mais je ne suis pas d'accord du tout pour dire qu'il "n'y a plus rien". S'il n'y a plus rien, il n'y a plus rien à faire, autant tout bétonner, supprimer toute législation de protection des espèces et ouvrir un open bar aux promoteurs et destructeurs des milieux. S'il n'y a plus rien perso je balance le matos et je change d'activité.

Sinon, que veux-tu dire par "surabondance de Merles", je ne comprends pas ce concept.

Après, je suis d'accord pour dire "pas gai tout ça", surtout avec le changement climatique qui mets en péril notre propre espèce à court terme (historiquement parlant). Mais changer le cours des choses, c'est déjà le vouloir, sinon il reste la corde.
Je croppe donc je suis.

JCCU

  • Pilier du forum
  • *
  • Messages: 12 523
Depuis le déconfinement je drague le campagne en tous sens et ce plusieurs heures par jour. Je me fais chaque fois la même réflexion : il n'y a plus rien...  :( :( :( :( :(
.....

Un peu le même constat pour moi (étangs dans le 78):
   cygnes: normal ( 1 couple par étang avec 2 petits chacun)
   grands cormorans: plus rien (alors qu'avant le confinement, il y en avait une dizaine sur un étang et beaucoup sur l'autre)
   hérons: 1 sur un étang et zéro sur l'autre (alors qu'avant le confinement, il y en avait 2 ou 3 sur chacun des 2) 
   grèbes et canards: quasi disparition (alors que c'était commun avant)
   foulques: sérieusement réduit
Par contre semble à peu près normal pour les petits oiseaux (rouge gorges....) et les libellules (odonates) semblent beaucoup plus nombreuses que les années passées

Assez bizarre car avec le confinement, on aurait pu penser que les oiseaux seraient plus nombreux car moins dérangé
     

PhotoFauneFlore83

  • Très actif
  • *
  • Messages: 443
  • Sexe: Homme
Assez bizarre car avec le confinement, on aurait pu penser que les oiseaux seraient plus nombreux car moins dérangé   

Hé bien ça dépends. Moi je connais une petite mare qui, selon le témoignage de voisins de celle-ci, était beaucoup plus fréquentée pendant le confinement. Dérangements et chiens à gogo, ça a été une pression plus forte que d'habitude sur la faune. Les resquilleurs du confinement pensaient probablement qu'on n'irait pas les chercher là.
Je croppe donc je suis.

Jean-Pierre_22

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 036
  • Sexe: Homme
    • Caffé Cataldi
Ici les oiseaux du littoral ont recommencé à nicher sur le bord des chemins (GR 34 notamment)
mais le confinement terminé les promeneurs avec des chiens laissés libres vont continuer à détruire

Katana

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 622
    • Patrick Aubé Photographie
Ici les oiseaux du littoral ont recommencé à nicher sur le bord des chemins (GR 34 notamment)
mais le confinement terminé les promeneurs avec des chiens laissés libres vont continuer à détruire

Et ça va être l'hécatombe là, avec le confinement, la faune avait pris quelques libertés (ce qui n'est pas plus mal) et le retour à la normale présente effectivement de grands dangers.

Une ville Normande à pris un arrêté pour protéger les oiseaux qui ont nichés aux abords des plages. Un exemple qui devrait être suivi.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 132
le confinement à permit à la végétation de croître au delà des tailles saisonnières dans les passages piétons publics , et les divers passereaux qui ne craignemt pas les coups de soleil s'y installent à leur guise , en devenant bien audibles , pendant que quelques "escadrilles" d'hirondelles les accompagnent entre 2 gobages d'insectes ..... les taille-haie et rotofils des employés municipaux n'ayant pas encore servi de réveil matin ...... ;D

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 132
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #98 le: juillet 13, 2020, 23:58:30 »
Celà fait bien 2 semaines que les cigales nous saoulent dans la plaine languedocienne avec les fortes températures diurnes entre 11h et 17h et en oubliant les heures sup locales .
Coté insectes , beaucoup de fourmis minuscules, infatigables nécrophages de tout ce qui traîne au sol et trayeuses de pucerons sur les jeunes pousses d'arbustes .Et en regardant les tamaris commençant leur floraison : quelques butineurs téméraires , le gros de l'escadrille s'étant pas encore pointé sauf un xylocope de passage qui , comme d'habitude prospectait rapidement .
On essaye d'oublier les inévitables goélands et leurs rejetons piailleurs encore sur leurs pattes pour apprécier les divers petits oiseaux bien planqués dans les hauts massifs de lauriers en fleurs pendant les raids en formation de sympathiques hirondelles se gavant à 2 ou 3 mètres au dessus du sol , entre les haies qui croissent toujours ..... avec chèvre-feuilles et des mûres bien formées mais encore vertes .....
Une mention particulière aussi pour les quelques lézards des murailles et geckos , très discrets en raison des envahisseurs précités et de quelques chats de passage .

demain ,14 juillet : férié ........." feuilles , rateaux "........., on ne les reverra pas de sitôt...... ;D

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 5 132
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #99 le: juillet 16, 2020, 16:11:42 »
j'ai une cigale dans mon arbre de judée ......très provençal comme ambiance ..... jusqu'à ce qu'elle me voie , et bien sûr toute silencieuse ; invisible pour moi ..... :D