Forum Chasseur d'Images - www.chassimages.com

Auteur Sujet: Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants  (Lu 437 fois)

Fred_76

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 128
  • Sexe: Homme
    • Galerie
Bonjour

J’habite à la campagne dans la région havraise et j’ai investi dans un téléobjectif 150-500 mm pour photographier les oiseaux et un 100 mm macro pour les insectes.

Jusqu’à l’an dernier, on avait plein d’insectes, mouches, moustiques, abeilles, frelons, bourdons, guêpes, araignées... et le matin dès le lever du Soleil, les gazouillis des oiseaux se faisaient entendre.

Cette année, on est plusieurs à avoir fait le constat d’une très forte diminution subite de nombre d’insectes, surtout volants, et du nombre d’oiseaux.

Par exemple je n’ai eu à écraser qu’un seul et unique moustique depuis le printemps. Je n’ai vu qu’un seul frelon (asiatique) et sur les fleurs, il n’y a que quelques abeilles et bourdons. Quant aux mouches, même avec 25 vaches dans le champ derrière chez moi, c’est à peine si on en a 5 ou 6 bloquées aux fenêtres, par jour.

Du côté des oiseaux, c’est pareil, les matinées sont devenues bien plus silencieuses.

Cela ne va pas faciliter la prise de photos nature...

Avez-vous fait un constat similaire lors de vos sorties ?

A+

Fred

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 146
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #1 le: juillet 26, 2019, 09:29:44 »
Bonjour

pour les oiseaux , les goélands invasifs, agressifs et surtout bruyants sont protégés , ensuite les tourterelles et les pies sont omniprésents en littoral Languedoc  ..... en migrant ailleurs , ils ne nous manqueront pas .... j'apprécie davantage toutes sortes de petits volatiles ( moineaux , mésanges , rouge-gorge ...etc )
pour les moustiques : idem les volatiles indésirables ...... bien moins nombreux cette année , et pour ces mois de printemps , quelques abeilles charpentières , abeilles , bourdons .... lorsque les fleurs étaient sorties , sinon quelques guêpes qu'insistent à faire leur nid trop près et qu'ont droit au jet d'eau , pas encore de libellules , c'est calme et ça peut inquiéter ...... j'avais oublié ces saloperies de cochenilles , cicadelles et pucerons , épandeurs de "miela" prisant les pins parasols au dessus des parkings , dont les coccinelles s'occupent quand il y en a .......
bonne journée ;)

PhD45

  • Super actif
  • *
  • Messages: 671
  • Sexe: Homme
    • PhDPhotographie
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #2 le: juillet 27, 2019, 21:09:34 »
Oui très forte diminution.....je viens de passer plusieurs semaines en Espagne et même constat inquiétant  ???.
De retour chez moi, en région centre, je trouve que les oiseaux "ont la dalle". Ils cherchent dans les feuillages sans résultat et viennent aux casse-croûtes sans complexe près de nous.

Par contre les guêpes attaquent les fruits à peines formés et mûres......

Avantage cette année pour l'homme: pas de moustiques  ;D
ça m'a pris en 1977...

castanea

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 2 891
Re : Inquiet : diminution du nombre d’oiseaux et d’insectes volants
« Réponse #3 le: juillet 27, 2019, 21:34:37 »
Avez-vous fait un constat similaire lors de vos sorties ?


Oui, constat identique et assez douloureux.
Salut l'Artiste !

psbez

  • Super actif
  • *
  • Messages: 1 165
Dans la vallée de l'Eure ( pas très loin du Havre ! ) c'est un constat progressif qui remonte à plus d'une dizaine d'années. Des insectes comme par exemple la mouche conops, ont totalemet disparus de "ma zone de balade" habituelle. Le nombre des bourdons, par contre, semble augmenter, peut-être parceque ce sont les "autres " insectes qui ont diminué ? ... 

tontonK13

  • Très actif
  • *
  • Messages: 286
onjor
Je sis dans les bouches-du-Rhône et vais souret aes Alpes et le constat est le même partout
très forte diminution cette année des ne tend toutes sortes, basse 30%  la population de cher et de lièvre ( comptage annuel)  et particulièrement dans le 13 absence totalement des petits escargots que nous appelons les limaçons.

Bref rien de réjouissant même si l'absence de frelon et la raréfaction des moustiques procure un certain confort.


tontonK13

  • Très actif
  • *
  • Messages: 286
Désolé je n’avais pas vu toutes les fautes de frappe, je rectifie donc
bonjour
Je suis dans les bouches-du-Rhône et vais souvent dans les Alpes et le constat est le même partout
très forte diminution cette année des  insectes  de toutes sortes, baisse de 30%  la population de chevreuils et de lièvres ( comptage annuel)  et particulièrement dans le 13 absence totale des petits escargots que nous appelons les limaçons.

Bref rien de réjouissant même si l'absence de frelon et la raréfaction des moustiques procure un certain confort.

SPOTMATIK

  • Hyper actif
  • *
  • Messages: 4 146
En littoral Languedoc ce 10 Aout , grâce aux dernières boules de graines suspendues  sous un arbre de judée , quelques oiseaux du gabarit du moineau picorent à 3 par boule en gazouillant et s'envolant à la moindre présence.....
quelques moustiques "invisibles" mais aussi assoiffés ........ " tu le vois , tu ne le vois plus " ...... mais ils arrivent à te choper quand même .......
et cerise sur le gâteau avant l'heure du dessert , une grosse abeille charpentière ( 3.5 cm mini xylocope indigo magnifique ) est venue nous saluer d'un zig-zag vrombissant sous le store ........ sympa , et elle revient quand elle veut ....... et pas une libellule ....... voila , voila .......

Fred95

  • Très actif
  • *
  • Messages: 421
  • Sexe: Homme
Bonjour à tous,

Constat identique en région Parisienne; j'habite près d'une forêt domaniale et mon jardin comporte encore des grands arbres. Je pratique la macrophoto depuis fort longtemps et je photographie les oiseaux du jardin.
C'est sans appel sur les dix dernières années la diminution est effrayante :

- côté papillons 5 espèces fréquentaient mon jardin il y a dix ans je n'en vois plus que deux (et encore je devrais plutôt dire 1)
- côté abeilles leur nombre est en chute libre malgré la présence de lavandes qui les attiraient naturellement
- les araignées sont en voie de disparition (plus d'araignée "sauteuse" depuis deux ou trois ans), les épeires deviennent invisibles, plus de tégénaires géantes, plus d'argiopes, plus de thomises (restent quelques araignées citrouilles et encore)
- les sauterelles ont disparu en quasi totalité
- les coccinelles se se sont tellement raréfiées que les pucerons pullulent
- les bourdons ne sont pratiquement plus visibles
- apparition de quelques frelons asiatiques
- plus de syrphes alors qu'elles étaient incontournables

pour les oiseaux c'st affligeant :

- plus de pic noir visible
- presque plus de pic épeiche
- troglodytes mignons très abondants il y a encore 3 ans sont quasi inexistants
- mésanges huppées pratiquement disparues
- mésanges bleues se raréfiant
- mésanges nonettes disparues
- moineaux disparus
- merles et merlettes devenus très rares
- roitelets triple bandeau disparus
- sitelle torchepot quasi disparues
- chardonnerets élégants totalement disparus
- pinsons des arbres quasi disparus

il reste en abondance
- des pies
- des corneilles
- des perruches à collier (envahisseuses)
- pigeons forestiers

il reste sans diminution visible

- quelques grimpereaux des jardins
- des geais des chênes
- des pics verts
- des rouge gorges
- des etourneaux sansonnet (par vague)

Voilà pour moi , consternant !

7d2  EOS R